Journée Eco-Citoyenne à Notre-Dame d’Afrique

Vie de l'Eglise
Typography

L’idée trottait dans la tête et les conversations des pères blancs de la Basilique depuis des mois… en voyant que les alentours de la Basilique Notre-Dame d’Afrique, un des lieux les plus visités à Alger, devenaient de plus en plus sales. Finalement encouragés par ce qui se fait ailleurs, nous avons lancé un appel invitant les citoyens à venir nettoyer pendant quelques heures. Les messages sont partis sur les réseaux sociaux… Nous ne savions pas combien de monde allait venir… nous avons stressé un peu !

Le 31 août, déjà à 7h30, les trois premiers volontaires sont arrivés de Dely Ibrahim… en vélo ! Petit à petit d’autres personnes sont venues : en couple, en famille, entre amis, les collègues du travail, tout seul… j’ai vu des Algériens, des Polonais, Maliens, Burkinabès, Brésiliens, Français, Ghanéens, Mexicains, Espagnols… La police et les services de la mairie (NetCom) ainsi que quelques touristes un peu surpris étaient également présents. De même qu’un journaliste de la télévision … chinoise !

Nous avons donné des consignes de sécurité, des gants, des sacs poubelle (en partie fournis par la société NetCom) et à chacun a été attribué une zone. De temps en temps quelqu’un criait : « Qui veut de l’au fraîiiiche ? Qui veut de l’eau fraîiiche ? ». Heureusement car la chaleur était intense. Pendant 2h30 nous avons travaillé dans la bonne humeur, en faisant des connaissances, en transpirant, dans la fierté de contribuer à la beauté des lieux !

Un coup de sifflet a mis fin aux travaux. Tout le monde s’est rassemblé pour que nous puissions leur dire: «Merci d’être venu pour rendre la beauté à ce lieux. Le fait que la plupart d’entre vous soient des musulmans venus prendre soin d’une église chrétienne est aussi un acte beau. Dieu a crée la nature belle, en tant que croyants nous devons la conserver ainsi. Merci d’être venus ! ».  Nous avons fait quelques photos devant « le fruit de notre sueur » : tout en étant étonnés que simplement deux heures aient permis de collecter tant de déchets !

Nous avion pris le soin de commander des succulents gâteaux (sucrées et salés) et de prévoir le nécessaire pour offrir thé ou café aux plus de 70 personnes qui sont restées jusqu’à la fin. Cela nous a permis de refaire nos forces et de se faire de nouveaux amis. Pour certaines personnes c’était la première fois de venir à la basilique et une visite « guidée » a mis fin à la matinée.

Nous sommes infiniment reconnaissants à tous ceux qui ont rendu possible cette journée. L’idéal serait de ne plus se donner rendez-vous pour la nettoyer encore… mais s’il faut le faire, maintenant on sait que nous pouvons compter sur les nombreux amis de la Basilique.

 


Peter-Claver KOGH et José M. CANTAL
pères blancs à la Basilique