Prosper notre frère est mort

Vie de l'Eglise
Typography

Prosper NDUSZO, étudiant à Annaba, est mort mercredi 6 février 2019. Etudiant du Zimbabwe, en master 2 d’électronique à l’université, il était dans sa sixième année d’études.

 Mardi soir, le restaurant universitaire étant fermé, il était sorti acheter à manger. Des personnes l’ont agressé et il a été gravement blessé d’un coup de couteau à la cuisse. Quand il a été conduit à l’hôpital, il avait déjà perdu beaucoup de sang. Les efforts du personnel de l’hôpital ont été vains. Il est décédé mercredi soir.

L’émotion est très vive chez ses amis, chez ses compatriotes, chez les étudiants étrangers, et chez tous ceux qui ont appris la nouvelle.

Nous pensons d’abord à lui. Il approchait de la fin de ses études, avait beaucoup d’amis. Il a été fauché en plein élan. Que le Seigneur l’accueille dans sa Paix.

Nous pensons à sa famille, la fierté qu’elle plaçait en lui, les espoirs aussi, la douleur de vivre ces événements à distance. Il y aura besoin de notre solidarité pour que sa dépouille soit rapatriée.

Nous pensons à ses proches, à son compagnon de mardi soir, appelant en vain à l’aide les passants et les automobilistes de passage. Nous sommes interpellés sur notre capacité à entendre et réagir à la détresse des autres.

Nous pensons à l’émotion de tous les étudiants étrangers. Quand on n’est pas dans son pays, on se sent fragile. Plus encore quand on est différent par sa religion, par sa langue, par sa couleur de peau ou par sa culture, on a souvent l’impression – quelques fois à raison – d’être davantage ciblé, insécurisé.

Il y a là un appel à davantage d’attention, de délicatesse les uns envers les autres. Un appel aussi aux responsables à tous les niveaux, de l’État à la famille, à davantage rendre attentifs à cela tous ceux qui vivent dans notre pays.

Nous pensons à ses agresseurs. Qu’ont-ils vécu qui leur fasse oublier que Prosper était leur frère ?

Nous pensons à tous ceux qui ont souci du bon accueil des étudiants, personnes et institutions. Un cri de révolte a jailli de la communauté des étudiants étrangers, un appel à ce que la lumière soit faite sur le drame, que justice soit rendue, qu’ils n’aient pas à vivre dans la peur. Que tous ceux qui ont souci des autres soient encouragés et que les autres soient réveillés à leur humanité.

Ce week-end, nos communautés chrétiennes se réuniront dans tout le pays pour la messe dominicale. Que notre prière et celle de tous les croyants de ce pays s’élève pour confier Prosper, la communauté des étudiants et tout notre pays à la miséricorde du Seigneur. Qu’il nous aide à vivre en frères !

Jeudi 9 février 2019
Pour l’Église catholique d’Algérie,
P. Jean-Marie Jehl
Administrateur du diocèse de Constantine et Hippone
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


ET la vie continue...

 

Annaba.
Préparation du prochain rassemblement diocésain des étudiants (fin mars).
Sept villes représentées, 11 personnes, 9 nationalités, 10 jours après l'agression mortelle contre Prosper (6e année de médecine, pilier de la paroisse d'Annaba), quel thème choisir ?
Ce sera "Oser la confiance sur une terre étrangère".
Prosper a été inhumé le 16 février au Zimbabwe Qu'il repose en paix !