Décès de Monseigneur Teissier

Notre Père, notre frère Henri, Mgr Henri Teissier, a vécu sa Pâques ce mardi 1er décembre à 6h00. Il avait subi la veille un grave AVC. Hospitalisé à Lyon où il se trouvait, il a pu vivre sa dernière nuit, entouré de membres de sa famille et d’un prêtre ami. L’accueil au Ciel s’est fait dans la joie de la fête du bienheureux et futur saint Charles de Foucauld célébrée aujourd’hui. Ces deux hommes avaient donné leur vie à Dieu ; ils ont servi l’Eglise et sa vocation propre ici d’être une Eglise de l’amitié et de la fraternité avec le peuple algérien.

Né à Lyon en 1929, ordonné prêtre à Alger en 1955, nommé évêque d’Oran en 1972, il a été nommé archevêque coadjuteur d’Alger en 1980 aux côtés de Mgr Duval. Installé comme archevêque en 1988, il était archevêque-émérite depuis octobre 2008. Ces dernières années, il partageait son temps entre Alger et Lyon, et les réponses à de multiples sollicitations d’écrits ou de conférences à travers le monde. Il se préparait à donner dès la réouverture des lignes aériennes une retraite à l’ensemble des prêtres d’Algérie.

Le Père Teissier est de la génération des Pères de l’Eglise de l’Algérie indépendante. Amoureux de l’Algérie, de son peuple, de sa langue et de sa culture, passionné par la personnalité de l’Émir Abdelkader, le Père Teissier est aussi celui qui a guidé l’Eglise d’Algérie dans la tourmente des années 1990, où dix-neuf religieuses et prêtres et son frère évêque Pierre Claverie ont été assassinés entre 1994 et 1996, après un premier assassinat en 1983 à Chlef. Il a été l’homme de la fidélité indéfectible à ce peuple algérien dont il avait adopté la nationalité. 

Homme de foi, il a eu le souci permanent de chercher à quoi Dieu nous appelait dans les circonstances du moment.

Homme de dialogue, il n’a cessé de travailler à la compréhension, au respect et à l’estime entre croyants de l’islam et du christianisme.

Il était doué d’une énergie et d’une force de travail impressionnantes. A la question sur les nouvelles de Mgr Teissier, la réponse rituelle de son entourage était « Toujours plus vite »! 

Mais c’était aussi un homme éminemment fraternel et chaleureux, d’une grande simplicité. 

Il a été un grand serviteur de l’Eglise en Algérie, de la Conférence épiscopale d’Afrique du Nord dont il a été président de 1983 à 2008, et de l’Eglise universelle. Mgr Teissier, alors archevêque d’Alger, a été membre du Conseil Permanent du SCEAM Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar de 1983 à 2009. Il a été élu membre du Conseil du Synode de 1985 à 2009 : il s’agissait d’abord de préparer le Synode de 1985 pour le vingtième anniversaire du concile Vatican II et d’en faire le compte-rendu, puis de préparer le Synode pour l’Afrique de 1994, premier Synode régional.

Nous ne savons pas encore la date et le lieu de son inhumation, ni la manière dont nous lui rendrons hommage en Algérie, dans le contexte où les transports aériens sont arrêtés et les transports entre wilayas difficiles. 

Pour l’heure, rendons grâce pour le don de sa vie de ce grand serviteur de Dieu. Prions pour lui, pour sa famille et pour notre fidélité à sa mémoire et à tout ce à quoi il accordait du prix.

+ Mgr Paul Desfarges

https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-12/deces-mgr-henri-teissier-archeveque-alger-algerie-eglise.html, https://www.la-croix.com/Religion/Mort-Mgr-Henri-Teissier-archeveque-emerite-dAlger-2020-12-01-1201127575

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!