Cardinal Barbarin : plus de doute sur l'importance de prier ensemble

Vivre ensemble
Typography
RV) Entretien - Ces trois jours de Rencontre interreligieuse d'Assise pour la paix ont vu converger de nombreuses personnes venues des quatre coins du monde. Parmi elles, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. Il rappelle qu’il y a trente ans, lors de la première rencontre d’Assise organisée par Jean-Paul II, des critiques avaient été formulées sur ce genre d’initiative, réunissant des représentants de diverses religions.

Sources  logo radiovatican
Comment pouvait-on faire prier ensemble juifs, musulman et chrétiens entre autres ? Jean-Paul II avait expliqué qu'ils ne priaient pas ensemble, mais qu'ils étaient ensemble pour prier. Musulmans, juifs et chrétiens priaient tous la paix, considérée comme le bien suprême. Trente ans après, force est de constater que cette paix est mise à mal notamment par le terrorisme.

Pour le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, interrogé par Sarah Bakaloglou, les doutes exprimés il y a trente ans ne sont plus de mise.

Ecoutez  logo newsva