Pastorale universitaire – Formation interdiocésaine

Vie de l'Eglise
Typography

Focolare de Tlemcen 13-15 mai 2019


La traditionnelle rencontre annuelle de formation du mois de mai a eu lieu cette année du 13 au 15 mai dans l’Oranais, au Focolare de Tlemcen. C’était en effet le tour du diocèse d’Oran d’accueillir et d’organiser ce rendez-vous. Le thème retenu était en fait double, à savoir le travail sur l’exhortation post-synodale du pape François « Christus vivit » (cf. rubrique Eglise universelle de ce numéro) et le travail sur le corpus des textes d’étudiants provenant en particulier des récits de l’Assemblée Interdiocésaine d’Algérie et du bulletin du diocèse de Constantine. Nous sommes sous la houlette de l’infatigable P. Jean Toussaint, venu in extremis à notre rescousse ! Qu’il en soit remercié !

Lundi 13. La nuit a été restauratrice. Le cadre du Focolare de Tlemcen s’y prête bien et Monique, focolarina, est fin prête pour notre aise ainsi que l’équipe oranaise, dont Mgr Jean-Paul Vesco qui a tenu à être présent. Nous pouvons alors nous mettre au boulot. Comme à l’accoutumée, la présentation des participants est obligée. Pour ce faire, la proposition est de dire un point fort et un point faible de sa situation d’aumônerie. P. Bertrand veille au temps réparti à tous et à chacun. Il doit rappeler à l’ordre de temps à autre. C’est que quand on a la parole on a tendance à la garder ! En tout cas, cet échange s’est poursuivi dans l’après-midi lors de notre envolée à la découverte de la ville de Tlemcen avec son patrimoine culturel d’antan et nouveau.

Mardi 14. C’est la journée des orientations pastorales. On commence par le travail à partir des témoignages des étudiants. Le corpus nous avait été envoyé d’avance, ainsi que le questionnaire très pointilleux cogité par Jean Toussaint. Le P. Michel Guillaud est modérateur ad hoc. Nous repérons d’abord ce que les étudiants disent mais aussi ce qu’ils ne disent pas (vie affective, critique constructive de leurs aumôniers, aspects économiques, l’usage du temps libre, etc.). Comment ces dits et ces non-dits rejoignent-ils la mission qui nous est confiée par rapport aux dix missions que le pape François assigne aux accompagnateurs dans l’exhortation post-synodale « Christus vivit » ? Des échanges dans les carrefours et des remontées dans le grand groupe ont permis de « vider le sac » et de nous enrichir les uns les autres !

Mercredi 15. Nous avons bouclé la boucle comme nous l’avions commencée, à savoir par un bon temps d’échange cette fois-ci sur nos prochaines sessions d’été et sur la possibilité d’organiser les JAJ (Journées algériennes des jeunes) l’année prochaine, entre autres. Notre prochain rendez-vous aura lieu à Alger le mardi 08 octobre pour la relecture d’été et le lancement de nos nouvelles activités pastorales.

 
Théoneste BAZIRIKANA