JDE d’octobre 2018 au Bon Pasteur !

Vie de l'Eglise
Typography

Les Journées Diocésaines Diocésaine des Etudiants (J.D.E.) de Constantine ont eu lieu du 25 au 27 au bon Pasteur. Le thème concocté par les étudiants eux même fut : « Témoin dans la vie estudiantine d’un Dieu qui nous fait confiance ». Ce fut un moment génial, riche en couleur.

 Comme les Disciples d’Emmaüs !

 Il y a des dates ou des événements dont on scrute l’approche comme un moment messianique. Pour les étudiants, les Journées Diocésaines de la jeunesse (J.D.E.) sont salutaires. C’est le week-end de la foi vécue et partagée, le temps des retrouvailles, le moment de vider son sac et de revêtir l’espérance d’un nouveau départ, autrement dit c’est le lieu de puiser des forces afin d’assumer une nouvelle année académique. Environ une soixantaine, ils ont été accompagnés par leurs aumôniers. D’entrée de jeu, il y a le traditionnel rituel de présentation peu ordinaire mais méthodique pour connaître les uns et les autres, mieux, retenir le maximum de noms.

La nouveauté de ces JDE, c’est l’heureuse présence de deux mamans qui les ont rejoints pour marcher, de sorte à reconnaître et célébrer le Ressuscité. C’est le long et pathétique récit des disciples d’Emmaüs qui leur a été servi comme plat de résistance à cet effet. Luc 24 18,35. En groupe, ils l’ont lu, ils ont relevé les personnages en action, repéré et pesé les mots qui revenaient plusieurs fois dans le récit. Ce furent des découvertes étonnantes pour eux. Ils ont compris qu’ils ne sont jamais seuls sur les chemins de l’université, des cités etc.

En dehors de ces moments hautement spirituels entre prière, étude biblique, messe, Paroles et gestes, il y a eu comme toujours, des moments ludiques pendant lesquels les Smartphones en rafale, immortalisaient chaque geste conscient ou insolite. Les surnoms, les langages codés, les amourettes plus ou moins dissimulées, tout y passe et repasse. Mais les animateurs veillent au grain. Pendant les JDE, la jeunesse se remémore sa jeunesse culturelle avec une énergie indicible et surtout contagieuse.

Le week-end des JDE 2018 au Bon Pasteur a commencé la nuit du 25 octobre autour d’un feu de bois par le témoignage de quatre étudiants sur leur « Chemin d’Emmaüs » et s'est clos la nuit du 27 octobre par des sketchs retraçant des anecdotes dans le même contexte. Ils étaient heureux de revivre ces moments de jeunesse avec le thème : « Témoin dans la vie estudiantine d’un Dieu qui nous fait confiance ». La fin des JDE connaît l’étape difficile des « au revoir » mais ainsi va la vie « il y a un temps pour se retrouver et un temps pour se dire au revoir ».

Pour les accompagnateurs, c’est un bonheur de contempler leur énergie, leur joie de vivre. Paix et courage pour l’année académique 2018-2019.

Rosalie SANON, SAB