Sauvons les coupoles de Notre-Dame d'Afrique

Chers amis de Notre-Dame d’Afrique:

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS!

Suite au séisme de 2014 la Basilique a subis de lourds dégâts, des travaux de réparations ont été entrepris et achevés en mars 2019 et le renouvellement de l’éclairage extérieur du bâtiment a été totalement pris en charge par la wilaya d’Alger.
Il nous reste à effectuer les travaux d’étanchéité des dômes de la basilique afin de protéger la solidité du bâtiment et surtout protéger, des infiltrations d’eau, les fresques qui ornent les plafonds des coupoles.
Le coût de l’application d’un revêtement étanche type Sikaflor est de 7.941.737,82 DA TTC selon devis établi par l’entreprise SYNERGIE VERTICALE, mais cette somme dépasse largement notre budget annuel de fonctionnement.
La Basilique a prévue dans son budget la somme de 1.000.000 DA comme contribution à ces travaux indispensables.
Conscients que cela ne sera pas suffissent, nous comptons sur vous, amis de la Basilique, pour nous aider à financer ces travaux en faisant un don et/ou en activant vos réseaux de relations. Nous sommes ouverts à toute initiative de sponsoring, privé ou institutionnel, qui permettraient de commencer les travaux dès l’arrivée du printemps 2020.
Je reste à votre disposition pour toute information supplémentaire et je vous remercie, déjà, de l’intérêt que vous portez à la préservation de ce lieu du vivre ensemble.


P. José Maria CANTAL RIVAS pb
Recteur


Revue de presse de : Le Soir d'ALGÉRIE

Basilique Notre-Dame d’Afrique 
Des œuvres d’art en danger

Le Soir d'ALGÉRIE

Il reste à effectuer les travaux d’étanchéité des dômes du monument religieux afin de renforcer la solidité du bâtiment et protéger les fresques qui ornent les plafonds des coupoles des infiltrations d’eau.
Il faut sauver «Lalla Meriem» ! La basilique Notre-Dame d’Afrique lance un appel aux «amis de la basilique», aux âmes charitables et aux esprits de bonne volonté, afin, notamment, de sauver les précieuses œuvres d’art qui ornent ses murs. Suite aux séismes et autres répliques, la basilique, construite au XIXe siècle, a subi d’importants dégâts.

Lire la suite

soource : https://www.lesoirdalgerie.com/culture/des-oeuvres-dart-en-danger-32605