Proximité du pape François après le crash meurtrier de Boufarik

Eglise d'Algérie
Typography

Après l’accident d’avion qui a touché l’Algérie, ce mercredi 11 avril 2018, le pape François « demande au Seigneur d’accueillir dans sa paix les personnes décédées et de réconforter celles qui sont gravement blessées, implorant l’assistance divine pour les personnes chargées de leurs soins », indique le cardinal Secrétaire d’Etat, Pietro Parolin, dans un télégramme Paul Desfarges, S.I., archevêque d’Alger, publié ce mercredi soir par la Salle de presse du Saint-Siège.

L’accident est survenu à 7h50, peu après son décollage, à Boufarik, une ville de la province de Blida (Algérie), à une trentaine de kilomètres de la capitale, Alger: ce crash d’un avion militaire aurait fait 257 morts, dix membres de l’équipage et 247 passagers, parmi des militaires et leurs familles.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a décrété un deuil national de trois jours.

Télégramme
A Son Excellence Monseigneur Paul Desfarges, S.I.
Archevêque d’Alger

C’est avec une grande peine que Sa Sainteté le Pape François a appris la triste nouvelle de l’accident d’avion qui a endeuillé la Nation algérienne ce mercredi matin. Il s’associe par la prière à la douleur des familles et de toutes les personnes touchées par ce drame ainsi qu’au deuil du peuple algérien tout entier. Il demande au Seigneur d’accueillir dans sa paix les personnes décédées et de réconforter celles qui sont gravement blessées, implorant l’assistance divine pour les personnes chargées de leurs soins. En vous réitérant sa proximité, le Pape appelle l’abondance des dons de l’Esprit sur vous ainsi que sur l’Église locale et la consolation du Très-Haut sur toute la Nation algérienne.

Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d’État