Pax & Concordia : société

L’entreprenariat au féminin

Société
Typography

Née au printemps dernier, l’association AMZUR pour la promotion de la femme rurale a organisé son premier évènement en juin dernier, les « Openings days » . L’occasion de persuader les femmes de prendre leur destin en main.

La commune d’Ait Smail se situe à 60 km du chef-lieu de la wilaya de Bejaia, et a abrité l’évènement « Opening Days » de l’association féminine scientifique, Amzur, qui signifie « tresse ». Cette association a été créée le 6 avril 2018, afin de valoriser le rôle de la femme rurale, en les mettant en contact avec la nouvelle génération et les nouvelles technologies.

A plus de 616 mètres d’altitude, à la maison des jeunes Mouloud Mammeri, les femmes et hommes de la communauté d’Ait Smail sont venus, curieux de voir le programme mis en place pour cette première journée sous le thème : sortir de sa zone de confort.

Des enseignants, des artisans, des fonctionnaires de la commune, des étudiants, étaient tous au rendez-vous pour écouter les quatre conférencières venues des différentes parties du pays pour les motiver pour aller de l’avant, et les convaincre de faire partie de cette association.

Melle Djamila Douache, ingénieur en électronique de formation, a présenté son allocution sous le thème : c’est décidé ! Je change de vie. Elle a expliqué que pour aller de l’avant, il fallait être capable de faire des petits changements et faire face à ses peurs. Que la réussite récompense chaque petit effort, et s’améliorer soi-même est déjà un succès.

Mme Amel Chenouf, chercheuse au sein du CDTA, a expliqué que sortir de sa zone de confort passe aussi par atteindre son objectif après plusieurs échecs, mais c’est surtout construire une confiance en soi qui nous permet d’avancer contre vents et marrées.

Melle Salma Bekkouche a fait le voyage de Hassi Messaoud, curieuse de rencontrer les femmes du village et de partager son expérience associative. Salma a dit avoir décidé de partager son temps et ses compétences avec des jeunes de sa ville pour les aider dans la vie de tous les jours ; cette diplômée en informatique de l’ESI a franchi le pas et s’est lancée dans les ressources humaines, une passion qui a grandi en elle au fil des années.

La dernière intervenante, Mme Nassima Berrayah, chimiste de formation, chef d’entreprise de métier et coach/mentor de vocation, montra tous les atouts que la femme peut avoir pour faire d’elle une gestionnaire hors pair ; elle expliqua que par sa détermination et son courage, la femme peut être un manager de la famille et d’une startup.

Les quatre intervenantes ont reçu énormément de questions et sont prêtes à la discussion avec les gens présents, dans le but de promouvoir cette nouvelle association et générer le plus d’intérêt possible.

 


Extrait de Hayat N°236

Djamila Douache