Liturgie et célébrations

Lectures de la liturgie du jour

  • Évangile : « À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup » (Lc 12, 39-48)

    Acclamation : (cf. Mt 24, 42a.44)Alléluia. Alléluia. Veillez, tenez-vous prêts :c’est à l’heure où vous n’y penserez pasque le Fils de l’homme viendra.Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint LucEn ce temps-là,Jésus disait à ses disciples :    « Vous le savez bien :si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait,il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.    Vous aussi, tenez-vous prêts :c’est à l’heure où vous n’y penserez pasque le Fils de l’homme viendra. »    Pierre dit alors :« Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole,ou bien pour tous ? »    Le Seigneur répondit :« Que dire de l’intendant fidèle et senséà qui le maître confiera la charge de son personnelpour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ?    Heureux ce serviteurque son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !    Vraiment, je vous le déclare :il l’établira sur tous ses biens.    Mais si le serviteur se dit en lui-même :“Mon maître tarde à venir”,et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes,à manger, à boire et à s’enivrer,    alors quand le maître viendra,le jour où son serviteur ne s’y attend paset à l’heure qu’il ne connaît pas,il l’écarteraet lui fera partager le sort des infidèles.    Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître,n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté,recevra un grand nombre de coups.    Mais celui qui ne la connaissait pas,et qui a mérité des coups pour sa conduite,n’en recevra qu’un petit nombre.À qui l’on a beaucoup donné,on demandera beaucoup ;à qui l’on a beaucoup confié,on réclamera davantage. »            – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Psaume (Ps 123 (124), 1-3, 4-6, 7-8)

    Refrain psalmique : (Ps 123, 8a)Notre secours est dans le nom du Seigneur.Sans le Seigneur qui était pour nous– qu’Israël le redise –sans le Seigneur qui était pour nousquand des hommes nous assaillirent,alors ils nous avalaient tout vivants,dans le feu de leur colère.Alors le flot passait sur nous,le torrent nous submergeait ;alors nous étions submergéspar les flots en furie.Béni soit le Seigneurqui n’a pas fait de nous la proie de leurs dents !Comme un oiseau, nous avons échappéau filet du chasseur ;le filet s’est rompu :nous avons échappé.Notre secours est dans le nom du Seigneurqui a fait le ciel et la terre.

  • Première lecture : « Présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts » (Rm 6, 12-18)

    Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux RomainsFrères,    il ne faut pas que le péché règne dans votre corps mortelet vous fasse obéir à ses désirs.    Ne présentez pas au péché les membres de votre corpscomme des armes au service de l’injustice ;au contraire, présentez-vous à Dieucomme des vivants revenus d’entre les morts,présentez à Dieu vos membrescomme des armes au service de la justice.    Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous :en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi,vous êtes sujets de la grâce de Dieu.    Alors ? Puisque nous ne sommes pas soumis à la Loimais à la grâce,allons-nous commettre le péché ?Pas du tout.    Ne le savez-vous pas ?Celui à qui vous vous présentez comme esclavespour lui obéir,c’est de celui-là, à qui vous obéissez,que vous êtes esclaves :soit du péché, qui mène à la mort,soit de l’obéissance à Dieu, qui mène à la justice.    Mais rendons grâce à Dieu :vous qui étiez esclaves du péché,vous avez maintenant obéi de tout votre cœurau modèle présenté par l’enseignement qui vous a été transmis.    Libérés du péché,vous êtes devenus esclaves de la justice.            – Parole du Seigneur.

Lectures de la liturgie de dimanche prochain

  • Évangile : « Le publicain redescendit dans sa maison ; c’est lui qui était devenu juste, plutôt que le pharisien » (Lc 18, 9-14)

    Acclamation : (cf. 2 Co 5, 19)Alléluia. Alléluia. Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint LucEn ce temps-là,    à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justeset qui méprisaient les autres,Jésus dit la parabole que voici :    « Deux hommes montèrent au Temple pour prier.L’un était pharisien,et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts).    Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même :‘Mon Dieu, je te rends grâceparce que je ne suis pas comme les autres hommes– ils sont voleurs, injustes, adultères –,ou encore comme ce publicain.    Je jeûne deux fois par semaineet je verse le dixième de tout ce que je gagne.’    Le publicain, lui, se tenait à distanceet n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ;mais il se frappait la poitrine, en disant :‘Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !’    Je vous le déclare :quand ce dernier redescendit dans sa maison,c’est lui qui était devenu un homme juste,plutôt que l’autre.Qui s’élève sera abaissé ;qui s’abaisse sera élevé. »    – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Deuxième lecture : « Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice » (2 Tm 4, 6-8.16-18)

    Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à TimothéeBien-aimé,    je suis déjà offert en sacrifice,le moment de mon départ est venu.    J’ai mené le bon combat,j’ai achevé ma course,j’ai gardé la foi.    Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice :le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là,et non seulement à moi,mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amoursa Manifestation glorieuse.    La première fois que j’ai présenté ma défense,personne ne m’a soutenu :tous m’ont abandonné.Que cela ne soit pas retenu contre eux.    Le Seigneur, lui, m’a assisté.Il m’a rempli de forcepour que, par moi,la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au boutet que toutes les nations l’entendent.J’ai été arraché à la gueule du lion ;    le Seigneur m’arrachera encoreà tout ce qu’on fait pour me nuire.Il me sauvera et me fera entrer dans son Royaume céleste.À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.    – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 33 (34), 2-3, 16.18, 19.23)

    Refrain psalmique : (Ps 33, 7a)Un pauvre crie ;le Seigneur entend.Je bénirai le Seigneur en tout temps,sa louange sans cesse à mes lèvres.Je me glorifierai dans le Seigneur :que les pauvres m’entendent et soient en fête !Le Seigneur regarde les justes,il écoute, attentif à leurs cris.Le Seigneur entend ceux qui l’appellent :de toutes leurs angoisses, il les délivre.Il est proche du cœur brisé,il sauve l’esprit abattu.Le Seigneur rachètera ses serviteurs :pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge.

  • Première lecture : « La prière du pauvre traverse les nuées » (Si 35, 15b-17.20-22a)

    Lecture du livre de Ben Sira le SageLe Seigneur est un jugequi se montre impartial envers les personnes.    Il ne défavorise pas le pauvre,il écoute la prière de l’opprimé.    Il ne méprise pas la supplication de l’orphelin,ni la plainte répétée de la veuve.    Celui dont le service est agréable à Dieu sera bien accueilli,sa supplication parviendra jusqu’au ciel.    La prière du pauvre traverse les nuées ;tant qu’elle n’a pas atteint son but, il demeure inconsolable.Il persévère tant que le Très-Haut n’a pas jeté les yeux sur lui,    ni prononcé la sentence en faveur des justes et rendu justice.    – Parole du Seigneur.

Information sur la liturgie du jour

Les textes de la liturgie du jour et de la liturgie du dimanche sont publiés grâce au service offert par l’Association Épiscopale Liturgique pour les Pays francophones (AELF) :

 

Lectures de dimanche prochain