Liturgie et célébrations

Lectures de la liturgie du jour

  • Évangile : « Allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront » (Mt 28, 8-15)

    Acclamation : (Ps 117, 24)Alléluia. Alléluia.Voici le jour que fit le Seigneur,qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint MatthieuEn ce temps-là,quand les femmes eurent entendu les paroles de l’ange,vite, elles quittèrent le tombeau,remplies à la fois de crainte et d’une grande joie,et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.Et voici que Jésus vint à leur rencontreet leur dit :« Je vous salue. »Elles s’approchèrent, lui saisirent les piedset se prosternèrent devant lui.Alors Jésus leur dit :« Soyez sans crainte,allez annoncer à mes frèresqu’ils doivent se rendre en Galilée :c’est là qu’ils me verront. »Tandis qu’elles étaient en chemin,quelques-uns des gardes allèrent en villeannoncer aux grands prêtres tout ce qui s’était passé.Ceux-ci, après s’être réunis avec les ancienset avoir tenu conseil,donnèrent aux soldats une forte sommeen disant :« Voici ce que vous direz :“Ses disciples sont venus voler le corps,la nuit pendant que nous dormions.”Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur,nous lui expliquerons la chose,et nous vous éviterons tout ennui. »Les soldats prirent l’argent et suivirent les instructions.Et cette explication s’est propagée chez les Juifsjusqu’à aujourd’hui.– Acclamons la Parole de Dieu.

  • Psaume (15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10, 11)

    Refrain psalmique : (15, 1)Garde-moi, mon Dieu :j’ai fait de toi mon refuge.ou : Alléluia !Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !Seigneur, mon partage et ma coupe :de toi dépend mon sort. »Je bénis le Seigneur qui me conseille :même la nuit mon cœur m’avertit.Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;il est à ma droite : je suis inébranlable.Mon cœur exulte, mon âme est en fête,ma chair elle-même repose en confiance :tu ne peux m’abandonner à la mortni laisser ton ami voir la corruption.Tu m’apprends le chemin de la vie :devant ta face, débordement de joie !À ta droite, éternité de délices !

  • Première lecture : « Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins » (Ac 2, 14.22b- 33)

    Lecture du livre des Actes des ApôtresLe jour de la Pentecôte,Pierre, debout avec les onze autres Apôtres,éleva la voix et leur fit cette déclaration :« Vous, Juifs,et vous tous qui résidez à Jérusalem,sachez bien ceci,prêtez l’oreille à mes paroles.Il s’agit de Jésus le Nazaréen,homme que Dieu a accrédité auprès de vousen accomplissant par lui des miracles, des prodigeset des signes au milieu de vous,comme vous le savez vous-mêmes.Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu,vous l’avez suppriméen le clouant sur le bois par la main des impies.Mais Dieu l’a ressuscitéen le délivrant des douleurs de la mort,car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir.En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume :Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche :il est à ma droite, je suis inébranlable.C’est pourquoi mon cœur est en fête,et ma langue exulte de joie ;ma chair elle-même reposera dans l’espérance :tu ne peux m’abandonner au séjour des mortsni laisser ton fidèle voir la corruption.Tu m’as appris des chemins de vie,tu me rempliras d’allégresse par ta présence.Frères, il est permis de vous dire avec assurance,au sujet du patriarche David,qu’il est mort, qu’il a été enseveli,et que son tombeau est encore aujourd’hui chez nous.Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juréde faire asseoir sur son trône un homme issu de lui.Il a vu d’avance la résurrection du Christ,dont il a parlé ainsi :Il n’a pas été abandonné à la mort,et sa chair n’a pas vu la corruption.Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ;nous tous, nous en sommes témoins.Élevé par la droite de Dieu,il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis,et il l’a répandu sur nous,ainsi que vous le voyez et l’entendez. »– Parole du Seigneur.

Lectures de la liturgie de dimanche prochain

  • Évangile : « Huit jours plus tard, Jésus vient » (Jn 20, 19-31)

    Acclamation : (Jn 20, 29)Alléluia. Alléluia. Thomas parce que tu m’as vu, tu crois,dit le Seigneur.Heureux ceux qui croient sans avoir vu !Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint JeanC’était après la mort de Jésus.        Le soir venu, en ce premier jour de la semaine,alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciplesétaient verrouillées par crainte des Juifs,Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.Il leur dit :« La paix soit avec vous ! »    Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.Les disciples furent remplis de joieen voyant le Seigneur.    Jésus leur dit de nouveau :« La paix soit avec vous !De même que le Père m’a envoyé,moi aussi, je vous envoie. »    Ayant ainsi parlé, il souffla sur euxet il leur dit :« Recevez l’Esprit Saint.    À qui vous remettrez ses péchés,ils seront remis ;à qui vous maintiendrez ses péchés,ils seront maintenus. »    Or, l’un des Douze, Thomas,appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau),n’était pas avec eux quand Jésus était venu.    Les autres disciples lui disaient :« Nous avons vu le Seigneur ! »Mais il leur déclara :« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous,si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous,si je ne mets pas la main dans son côté,non, je ne croirai pas ! »    Huit jours plus tard,les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison,et Thomas était avec eux.Jésus vient,alors que les portes étaient verrouillées,et il était là au milieu d’eux.Il dit : « La paix soit avec vous ! »    Puis il dit à Thomas :« Avance ton doigt ici, et vois mes mains ;avance ta main, et mets-la dans mon côté :cesse d’être incrédule,sois croyant. »    Alors Thomas lui dit :« Mon Seigneur et mon Dieu ! »    Jésus lui dit :« Parce que tu m’as vu, tu crois.Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »    Il y a encore beaucoup d’autres signesque Jésus a faits en présence des discipleset qui ne sont pas écrits dans ce livre.    Mais ceux-là ont été écritspour que vous croyiezque Jésus est le Christ, le Fils de Dieu,et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.    – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Deuxième lecture : « J’étais mort, et me voilà vivant pour les siècles des siècles » (Ap 1, 9-11a.12-13.17-19)

    Lecture de l’Apocalypse de saint Jean    Moi, Jean, votre frère,partageant avec vous la détresse,la royauté et la persévérance en Jésus,je me trouvai dans l’île de Patmosà cause de la parole de Dieuet du témoignage de Jésus.    Je fus saisi en esprit, le jour du Seigneur,et j’entendis derrière moi une voix forte,pareille au son d’une trompette.    Elle disait :« Ce que tu vois, écris-le dans un livreet envoie-le aux sept Églises :à Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire,Sardes, Philadelphie et Laodicée. »    Je me retournai pour regarderquelle était cette voix qui me parlait.M’étant retourné,j’ai vu sept chandeliers d’or,    et au milieu des chandeliers un êtrequi semblait un Fils d’homme,revêtu d’une longue tunique,une ceinture d’or à hauteur de poitrine.        Quand je le vis,je tombai à ses pieds comme mort,mais il posa sur moi sa main droite, en disant :« Ne crains pas.Moi, je suis le Premier et le Dernier,    le Vivant :j’étais mort,et me voilà vivant pour les siècles des siècles ;je détiens les clés de la mort et du séjour des morts.    Écris donc ce que tu as vu,ce qui est,ce qui va ensuite advenir. »    – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 117 (118), 2-4, 22-24, 25-27a)

    Refrain psalmique : (117, 1)Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !Éternel est son amour !ou :Alléluia !Oui, que le dise Israël :Éternel est son amour !Oui, que le dise la maison d’Aaron :Éternel est son amour !Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :Éternel est son amour !La pierre qu’ont rejetée les bâtisseursest devenue la pierre d’angle :c’est là l’œuvre du Seigneur,la merveille devant nos yeux.Voici le jour que fit le Seigneur,qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !Donne, Seigneur, donne le salut !Donne, Seigneur, donne la victoire !Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient !De la maison du Seigneur, nous vous bénissons !Dieu, le Seigneur, nous illumine.

  • Première lecture : « Des foules d’hommes et de femmes, en devenant croyants, s’attachèrent au Seigneur » (Ac 5, 12-16)

    Lecture du livre des Actes des ApôtresÀ Jérusalem,    par les mains des Apôtres,beaucoup de signes et de prodigess’accomplissaient dans le peuple.Tous les croyants, d’un même cœur,se tenaient sous le portique de Salomon.    Personne d’autre n’osait se joindre à eux ;cependant tout le peuple faisait leur éloge ;    de plus en plus, des foules d’hommes et de femmes,en devenant croyants, s’attachaient au Seigneur.    On allait jusqu’à sortir les malades sur les places,en les mettant sur des civières et des brancards :ainsi, au passage de Pierre,son ombre couvrirait l’un ou l’autre.    La foule accourait aussi des villes voisines de Jérusalem,en amenant des gens malades ou tourmentés par des esprits impurs.Et tous étaient guéris.    – Parole du Seigneur.

Information sur la liturgie du jour

Les textes de la liturgie du jour et de la liturgie du dimanche sont publiés grâce au service offert par l’Association Épiscopale Liturgique pour les Pays francophones (AELF) :

 

Lectures de dimanche prochain