Liturgie et célébrations

Lectures de la liturgie du jour

  • Évangile : « Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelleque de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains » (Mc 9, 41-50)

    Acclamation : (cf. 1 Th 2, 13)Alléluia. Alléluia. Accueillez la parole de Dieupour ce qu’elle est réellement :non pas une parole d’hommes,mais la parole de Dieu.Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint MarcEn ce temps-là,Jésus disait à ses disciples :    « Celui qui vous donnera un verre d’eauau nom de votre appartenance au Christ,amen, je vous le dis,il ne restera pas sans récompense.    Celui qui est un scandale, une occasion de chute,pour un seul de ces petits qui croient en moi,mieux vaudrait pour luiqu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes,et qu’on le jette à la mer.    Et si ta main est pour toi une occasion de chute,coupe-la.Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelleque de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains,là où le feu ne s’éteint pas.    Si ton pied est pour toi une occasion de chute,coupe-le.Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelleque de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.    Si ton œil est pour toi une occasion de chute,arrache-le.Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieuque de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,    là où le ver ne meurt paset où le feu ne s’éteint pas.    Chacun sera salé au feu.    C’est une bonne chose que le sel ;mais s’il cesse d’être du sel,avec quoi allez-vous lui rendre de la saveur ?Ayez du sel en vous-mêmes,et vivez en paix entre vous. »            – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Psaume (Ps 48 (49), 14-15ab, 15de-16, 17-18, 19-20)

    Refrain psalmique : (Mt 5, 3)Heureux les pauvres de cœur,car le royaume des Cieux est à eux !Voici le destin des insenséset l’avenir de qui aime les entendre :troupeau parqué pour les enferset que la mort mène paître.Dans la mort, s’effaceront leurs visages :pour eux, plus de palais !Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :c’est lui qui me prendra.Ne crains pas l’homme qui s’enrichit,qui accroît le luxe de sa maison :aux enfers il n’emporte rien ;sa gloire ne descend pas avec lui.De son vivant, il s’est béni lui-même :« On t’applaudit car tout va bien pour toi ! »Mais il rejoint la lignée de ses ancêtresqui ne verront jamais plus la lumière.

  • Première lecture : « Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers, le voici qui crie,et leurs clameurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur » (Jc 5, 1-6)

    Lecture de la lettre de saint JacquesVous autres, maintenant, les riches !Pleurez, lamentez-voussur les malheurs qui vous attendent.    Vos richesses sont pourries,vos vêtements sont mangés des mites,    votre or et votre argent sont rouillés.Cette rouille sera un témoignage contre vous,elle dévorera votre chair comme un feu.Vous avez amassé des richesses,alors que nous sommes dans les derniers jours !    Le salaire dont vous avez frustré les ouvriersqui ont moissonné vos champs,le voici qui crie,et les clameurs des moissonneurs sont parvenuesaux oreilles du Seigneur de l’univers.    Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices,et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre.    Vous avez condamné le juste et vous l’avez tué,sans qu’il vous oppose de résistance.            – Parole du Seigneur.

Lectures de la liturgie de dimanche prochain

  • Évangile : « Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Mt28, 16-20)

    Acclamation : (cf. Ap 1, 8)Alléluia. Alléluia.Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit :au Dieu qui est, qui était et qui vient !Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint MatthieuEn ce temps-là,les onze disciples s’en allèrent en Galilée,à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.Quand ils le virent, ils se prosternèrent,mais certains eurent des doutes.Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.Allez ! De toutes les nations faites des disciples :baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,apprenez-leur à observertout ce que je vous ai commandé.Et moi, je suis avec voustous les jours jusqu’à la fin du monde. »– Acclamons la Parole de Dieu.

  • Deuxième lecture : « Vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; en lui nous crions “Abba !”, Père ! » (Rm 8, 14-17)

    Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux RomainsFrères,tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu,ceux-là sont fils de Dieu.Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaveset vous ramène à la peur ;mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ;et c’est en lui que nous crions « Abba ! »,c’est-à-dire : Père !C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre espritque nous sommes enfants de Dieu.Puisque nous sommes ses enfants,nous sommes aussi ses héritiers :héritiers de Dieu,héritiers avec le Christ,si du moins nous souffrons avec luipour être avec lui dans la gloire.– Parole du Seigneur.

  • Psaume (32 (33), 4-5, 6.9, 18-19, 20.22)

    Refrain psalmique : (32, 12a)Heureux le peupledont le Seigneur est le Dieu.Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;il est fidèle en tout ce qu’il fait.Il aime le bon droit et la justice ;la terre est remplie de son amour.Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,l’univers, par le souffle de sa bouche.Il parla, et ce qu’il dit exista ;il commanda, et ce qu’il dit survint.Dieu veille sur ceux qui le craignent,qui mettent leur espoir en son amour,pour les délivrer de la mort,les garder en vie aux jours de famine.Nous attendons notre vie du Seigneur :il est pour nous un appui, un bouclier.Que ton amour, Seigneur, soit sur nouscomme notre espoir est en toi !

  • Première lecture : « C’est le Seigneur qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ; il n’y en a pas d’autre » (Dt 4, 32-34.39-40)

    Lecture du livre du DeutéronomeMoïse disait au peuple :« Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé,depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre :d’un bout du monde à l’autre,est-il arrivé quelque chose d’aussi grand,a-t-on jamais connu rien de pareil ?Est-il un peuple qui ait entendu comme toila voix de Dieu parlant du milieu du feu,et qui soit resté en vie ?Est-il un dieu qui ait entrepris de se choisir une nation,de venir la prendre au milieu d’une autre,à travers des épreuves, des signes, des prodiges et des combats,à main forte et à bras étendu,et par des exploits terrifiants– comme tu as vu le Seigneur ton Dieule faire pour toi en Égypte ?Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur :c’est le Seigneur qui est Dieu,là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre ;il n’y en a pas d’autre.Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneurque je te donne aujourd’hui,afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue viesur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours. »– Parole du Seigneur.

Information sur la liturgie du jour

Les textes de la liturgie du jour et de la liturgie du dimanche sont publiés grâce au service offert par l’Association Épiscopale Liturgique pour les Pays francophones (AELF) :

 

Lectures de dimanche prochain