Liturgie et célébrations

Lectures de la liturgie du jour

  • Évangile : « Il fut transfiguré devant eux » (Mc 9, 2-13)

    Acclamation : (Mc 9, 7)Alléluia. Alléluia. De la nuée une voix se fit entendre :« Celui-ci est mon Fils bien-aimé :écoutez-le ! »Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint MarcEn ce temps-là,    Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean,et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.Et il fut transfiguré devant eux.    Ses vêtements devinrent resplendissants,d’une blancheur telleque personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.    Élie leur apparut avec Moïse,et tous deux s’entretenaient avec Jésus.    Pierre alors prend la paroleet dit à Jésus :« Rabbi, il est bon que nous soyons ici !Dressons donc trois tentes :une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »    De fait, Pierre ne savait que dire,tant leur frayeur était grande.    Survint une nuée qui les couvrit de son ombre,et de la nuée une voix se fit entendre :« Celui-ci est mon Fils bien-aimé :écoutez-le ! »    Soudain, regardant tout autour,ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.    Ils descendirent de la montagne,et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu,avant que le Fils de l’hommesoit ressuscité d’entre les morts.    Et ils restèrent fermement attachés à cette parole,tout en se demandant entre eux ce que voulait dire :« ressusciter d’entre les morts ».    Ils l’interrogeaient :« Pourquoi les scribes disent-ilsque le prophète Élie doit venir d’abord ? »    Jésus leur dit :« Certes, Élie vient d’abordpour remettre toute chose à sa place.Mais alors, pourquoi l’Écriture dit-elle,au sujet du Fils de l’homme,qu’il souffrira beaucoup et sera méprisé ?    Eh bien ! je vous le déclare :Élie est déjà venu,et ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu,comme l’Écriture le dit à son sujet. »            – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Psaume (Ps 144 (145), 2-3, 4-5, 10-11)

    Refrain psalmique : (cf. Ps 144, 1b)Je bénirai ton nom, Seigneur,toujours et à jamais.Chaque jour je te bénirai,je louerai ton nom toujours et à jamais.Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;à sa grandeur, il n’est pas de limite.D’âge en âge, on vantera tes œuvres,on proclamera tes exploits.Je redirai le récit de tes merveilles,ton éclat, ta gloire et ta splendeur.Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâceet que tes fidèles te bénissent !Ils diront la gloire de ton règne,ils parleront de tes exploits.

  • Première lecture : « Grâce à la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par une parole de Dieu » (He 11, 1-7)

    Lecture de la lettre aux HébreuxFrères,la foi est une façon de posséder ce que l’on espère,un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas.    Et quand l’Écriture rend témoignage aux anciens,c’est à cause de leur foi.    Grâce à la foi, nous comprenonsque les mondes ont été formés par une parole de Dieu,et donc ce qui est visiblen’a pas son origine dans ce qui apparaît au regard.    Grâce à la foi, Abel offrit à Dieuun sacrifice plus grand que celui de Caïn ;à cause de sa foi, il fut déclaré juste :Dieu lui-même rendait témoignage à son offrande ;à cause de sa foi, bien qu’il soit mort, il parle encore.    Grâce à la foi, Hénok fut retiré de ce monde,et il ne connut pas la mort ;personne ne le retrouva parce que Dieu l’avait retiré ;avant cet événement, il avait été agréable à Dieu,l’Écriture en témoigne.    Or, sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu ;car, pour s’avancer vers lui,il faut croire qu’il existeet qu’il récompense ceux qui le cherchent.    Grâce à la foi, Noé, averti de choses encore invisibles,accueillit cet oracle avec respectet construisit une arche pour le salut de sa famille.Sa foi condamnait le monde,et il reçut en héritagela justice qui s’obtient par la foi.            – Parole du Seigneur.

Lectures de la liturgie de dimanche prochain

  • Évangile : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 27-38)

    Acclamation : (cf. Jn 13, 34)Alléluia. Alléluia. Je vous donne un commandement nouveau,dit le Seigneur :« Aimez-vous les uns les autres,comme je vous ai aimés. »Alléluia.Évangile de Jésus Christ selon saint LucEn ce temps-là,Jésus déclarait à ses disciples :    « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez :Aimez vos ennemis,faites du bien à ceux qui vous haïssent.    Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent,priez pour ceux qui vous calomnient.    À celui qui te frappe sur une joue,présente l’autre joue.À celui qui te prend ton manteau,ne refuse pas ta tunique.    Donne à quiconque te demande,et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.    Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous,faites-le aussi pour eux.    Si vous aimez ceux qui vous aiment,quelle reconnaissance méritez-vous ?Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.    Si vous faites du bien à ceux qui vous en font,quelle reconnaissance méritez-vous ?Même les pécheurs en font autant.    Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour,quelle reconnaissance méritez-vous ?Même les pécheurs prêtent aux pécheurspour qu’on leur rende l’équivalent.    Au contraire, aimez vos ennemis,faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour.Alors votre récompense sera grande,et vous serez les fils du Très-Haut,car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.    Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.    Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ;ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés.Pardonnez, et vous serez pardonnés.    Donnez, et l’on vous donnera :c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante,qui sera versée dans le pan de votre vêtement ;car la mesure dont vous vous servez pour les autresservira de mesure aussi pour vous. »    – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Deuxième lecture : « De même que nous aurons été à l’image de celui qui est fait d’argile, de même nous serons à l’image de celui qui vient du ciel » (1 Co 15, 45-49)

    Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux CorinthiensFrères,    l’Écriture dit :Le premier homme, Adam,devint un être vivant ;le dernier Adam – le Christ – est devenu l’être spirituelqui donne la vie.    Ce qui vient d’abord, ce n’est pas le spirituel,mais le physique ;ensuite seulement vient le spirituel.    Pétri d’argile, le premier homme vient de la terre ;le deuxième homme, lui, vient du ciel.    Comme Adam est fait d’argile,ainsi les hommes sont faits d’argile ;comme le Christ est du ciel,ainsi les hommes seront du ciel.    Et de même que nous aurons été à l’imagede celui qui est fait d’argile,de même nous serons à l’imagede celui qui vient du ciel.    – Parole du Seigneur.

  • Psaume (Ps 102 (103), 1-2, 3-4, 8.10, 12-13)

    Refrain psalmique : (Ps 102, 8a)Le Seigneur est tendresse et pitié.Bénis le Seigneur, ô mon âme,bénis son nom très saint, tout mon être !Bénis le Seigneur, ô mon âme,n’oublie aucun de ses bienfaits !Car il pardonne toutes tes offenseset te guérit de toute maladie ;il réclame ta vie à la tombeet te couronne d’amour et de tendresse.Le Seigneur est tendresse et pitié,lent à la colère et plein d’amour ;il n’agit pas envers nous selon nos fautes,ne nous rend pas selon nos offenses.Aussi loin qu’est l’orient de l’occident,il met loin de nous nos péchés ;comme la tendresse du père pour ses fils,la tendresse du Seigneur pour qui le craint !

  • Première lecture : « Le Seigneur t’avait livré entre mes mains,mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur » (1 S 26, 2.7-9.12-13.22-23)

    Lecture du premier livre de Samuel    En ces jours-là,    Saül se mit en route,il descendit vers le désert de Zifavec trois mille hommes, l’élite d’Israël,pour y traquer David.    David et Abishaï arrivèrent de nuit, près de la troupe.Or, Saül était couché, endormi, au milieu du camp,sa lance plantée en terre près de sa tête ;Abner et ses hommes étaient couchés autour de lui.    Alors Abishaï dit à David :« Aujourd’hui Dieu a livré ton ennemi entre tes mains.Laisse-moi donc le clouer à terreavec sa propre lance, d’un seul coup,et je n’aurai pas à m’y reprendre à deux fois. »    Mais David dit à Abishaï :« Ne le tue pas !Qui pourrait demeurer impuniaprès avoir porté la main sur celuiqui a reçu l’onction du Seigneur ? »    David prit la lance et la gourde d’eauqui étaient près de la tête de Saül,et ils s’en allèrent.Personne ne vit rien,personne ne le sut,personne ne s’éveilla :ils dormaient tous,car le Seigneur avait fait tomber sur eux un sommeil mystérieux.    David passa sur l’autre versant de la montagneet s’arrêta sur le sommet, au loin, à bonne distance.    Il appela Saül et lui cria :« Voici la lance du roi.Qu’un jeune garçon traverse et vienne la prendre !    Le Seigneur rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité.Aujourd’hui, le Seigneur t’avait livré entre mes mains,mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie du Seigneur. »    – Parole du Seigneur.

Information sur la liturgie du jour

Les textes de la liturgie du jour et de la liturgie du dimanche sont publiés grâce au service offert par l’Association Épiscopale Liturgique pour les Pays francophones (AELF) :

 

Lectures de dimanche prochain