Notre-Dame d'Afrique

Diocèse d'Alger
Typography

Pour certains elle est Lala Meriem ou Madame l’Afrique, pour d’autres c’est Notre Dame d’Afrique.
Pour tous elle est la Mère chez qui l’on vient déposer ses joies et ses peines.

Ce sont deux demoiselles, très modestes, originaires de Lyon (France), et travaillant à l’entretien au séminaire d’Alger, qui sont à l’origine des pèlerinages à Notre Dame d’Afrique :
- Marguerite Berger, appelée Mademoiselle Agarithe, décédée en 1875.
- Anna Cinquin,  décédée en 1884.

La première étape du pèlerinage (1846 – 1857) fut au Ravin (à 500 m environ à l’ouest de la basilique).
La deuxième étape fut la chapelle saint Joseph de 1857 à1872 (visible de la rue).
Et la troisième étape fut la basilique actuelle de 1872, elle l'oeuvre de l'architecte Jean-Eugène Fromageau.

Pour certains elle est Lala Meriem ou Madame l’Afrique, pour d’autres c’est Notre Dame d’Afrique.
Pour tous elle est la Mère chez qui l’on vient déposer ses joies et ses peines.

De très nombreux visiteurs viennent chaque jour, du pays et du monde entier.

La basilique est lieu :
   De prière pour les chrétiens et pour les musulmans.        
   De paix
   D’écoute
   De dialogue, un trait d’union entre personnes de différentes cultures et religions.

HORAIRES des prières : Chapelet : Tous les jours : 17h40.

                                             Messe : Tous les jours à 18h00, sauf le vendredi à 9h30.
                                                         Jours de fête : 10h00

HORAIRES DES VISITES :
 

Matin 11h-12h30.
 

Après-midi : 15h-17h30

Pour organiser des visites en groupe, délégations, pèlerinages : veuillez nous contacter à l’avance au numéro : (213) (0)21 95 45 06 ou au mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour beaucoup la visite s'achève en allumant une petite bougie...

lampions.jpg

     Marie,  je ne sais pas très bien prier
et je ne peux pas rester ici toute la journée,
alors j’allume une bougie
qui est une partie de ce que j’ai et de ce que  je suis.
Elle est un peu de moi qui reste près de toi,
fais que mon quotidien
soit le prolongement de ma prière