Le Coran, la Bible: parole humaine et divine?

Le Coran Parole divine?

Les musulmans tiennent généralement que le Coran est LA Parole de Dieu transmise fidèlement par le prophète Mohammed. On y trouve des éléments de la Tradition biblique : noms de lieux, de personnages (Abraham, Moïse, Jésus, Marie…), évocation d’événements, etc. Mais la manière de les présenter les rend souvent méconnaissables au familier de la Bible. Ainsi la personne de Aïssa (Jésus pour le Coran), dont la vie et la mission ne ressemblent guère à ce que nous disent les évangiles. Au nom de cette Écriture, les musulmans jugent la Bible telle qu’elle est utilisée par les juifs et les chrétiens. Comme elle diffère sensiblement du Coran, ils la considèrent erronée, voire falsifiée, et renvoient leurs lecteurs à des Écritures originelles qu’ils auraient perdues. Quant à la Bible actuelle, elle ne saurait être Parole divine; elle est trop mêlée d’humanité.

La Bible, parole humaine ?

Il faut dire que la Bible se présente comme une bibliothèque plus que comme un livre. L’ensemble des documents couvre un millier d’années et ils sont d’une extrême diversité. Les catholiques en retiennent soixante-treize que l’on peut classer, par exemple, selon leurs genres littéraires; la Torah ou Pentateuque, les livres historiques, prophétiques, sapientiaux, les évangiles, les lettres apostoliques, etc. Dans cet océan, il est difficile de faire le partage entre paroles humaines et voix de Dieu.

La Bible est à la fois parole humaine et Parole divine. Toutes les Écritures sacrées s’expriment dans des langages humains que l’on tient pour inspirés par un Dieu. La Bible offre ainsi un foisonnement de récits et de discours à travers lesquels juifs et chrétiens reconnaissent, chacun à sa manière, les interventions de Dieu dans leur histoire. Événements et paroles se conjuguent pour « dire » comment Dieu agit, ce qu’Il attend des hommes et qui Il est. Mais le décodage est difficile.

Il a plu à Dieu dans sa sagesse et sa bonté de se révéler en personne et de faire connaître le mystère de sa volonté grâce auquel les hommes, par le Christ, le Verbe fait chair, accèdent dans l’Esprit Saint, auprès du Père et sont rendus participants de la nature divine. Dans cette révélation le Dieu invisible s’adresse aux hommes en son immense amour ainsi qu’à des amis, il s’entretient avec eux pour les inviter et les admettre à partager sa propre vie. Pareille économie de la révélation comprend des événements et des paroles intimement unis entre eux, de sorte que les œuvres, réalisées par Dieu dans l’histoire du salut, attestent et corroborent la doctrine et le sens indiqués par les paroles, tandis que les paroles publient les œuvres et éclairent le mystère qu’elles contiennent. [Vatican H, La Révélation divine, 2.]

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!