Des laïcs se forment pour devenir plus acteurs

Formation Catéchèse
Typography

Un premier week-end de la formation MONICA

MONICA est un projet de formation élaboré par l’Église d’Algérie en collaboration avec l’université en ligne « Domuni Universitas » (domuni.eu) qui bénéficie du statut consultatif à l’ONU depuis le 22 mai 2018.
Voici les impressions de deux participants de notre diocèse au week-end de démarrage.

« La catéchèse est un pilier pour l’éducation de la foi, et nous voulons de bons catéchistes ! Merci de ce service à l’Église et dans l’Église. » (Discours du Pape François aux catéchistes 27/9/2013)

Les cours sont dispensés en e-learning et le week-end encadré par une équipe nommée par les évêques. Chaque étudiant est aussi suivi en ligne par une personne compétente, appelée « tuteur ».

Ce premier week-end était un temps très riche et enthousiasmant, structuré par les interventions du père José sur « Les grandes figures bibliques et la foi en Dieu ». Il est apparu évident, pour chacun des participants, qu’un travail formidable a été effectué par notre orateur pour nous présenter de manière condensée un thème inépuisable.

Des temps de questions ont donné lieu à des échanges édifiants. Pour nous encourager et nous exhorter, l’archevêque Monseigneur Paul Desfarges nous a honorés de sa présence en présidant la messe du vendredi et en partageant avec nous le repas du midi. Pour finir, une messe d’envoi célébrée par le père José nous rappela que notre tâche est importante à l’intérieur de la mission de l’Église.

Cette expérience a éveillé en moi le désir de vivre du mieux possible la qualification de chrétien. Notre gratitude va envers ceux qui s’investissent dans la formation et l’accompagnement de futurs agents pastoraux de notre Église et notre reconnaissance va au Seigneur Jésus-Christ, le Pasteur modèle.

Ch. Constantin

Notre premier week-end de formation a été une approche biblique sous différentes manières :

1) L'histoire de la rédaction de la Bible : La bible est Parole de Dieu et œuvre de foi. Comment un événement, vécu il y a 2000 ans, a ensuite été raconté, médité, mis par écrit, puis transmis ? Comprendre que la bible, qui est un ensemble de livres, a eu besoin d'un peuple, une communauté de croyants ayant le souci d'une fidélité de transmission du message de Dieu.

2) Nos partages de textes bibliques (Gn 22,1-19, He 11,8-13, Gn 45,1-12) ont permis de nourrir notre foi et notre vie et de découvrir comment Dieu nous parle et à quoi Il nous invite.

3) Nous avons repéré dans le N T les textes qui parlent de Marie et compris comment la première communauté de l'Église a considéré la personne de Marie et compris qu'elle ne vit que pour Jésus-Christ, méthode nous invitant à faire une lecture christologique de Marie et des autres personnages de la Bible.

4) Nous avons aussi visionné une vidéo sur l'archéologie biblique.

Toutes ces approches nous ont permis de nourrir notre foi et d'approfondir nos connaissances bibliques.

Merci au Père José-Maria qui a accepté de nous encadrer dans cette démarche qui s'avère passionnante.

N.-Meriem

Extrait de l’Echo de Constantine