Les activités culturelles

Histoire et activités
Typography

L’Eglise d’Algérie soutient un certain nombre d’activités culturelles. Elle entend par là exprimer son respect pour la culture algérienne dans la diversité de ses composantes. Elle désire aussi apporter sa contribution, modeste mais réelle, aux efforts de formation déployés par le pays dans ce domaine.

Les bibliothèques : souvent constituées au départ, avec les fonds de livres hérités des congrégations religieuses, des séminaires ou des chrétiens cultivés. C’est le cas notamment pour la bibliothèque de recherche (histoire, monde arabe et Maghreb) du Centre d’Etudes Diocésain d’Alger. C’est le cas aussi pour le Centre de Documentation saharienne de l’évêché de Ghardaïa ou pour la bibliothèque des sciences humaines d’Oran. D’autres bibliothèques ont été formées plus récemment dans des domaines particuliers : bibliothèque biomédicale, bibliothèque de littérature et Centre de Documentation Economique et Social d’Oran, le centre Amel à Mascara, la bibliothèque de médecine, de sciences exactes ou de sciences humaines en arabe du Centre Culturel Universitaire d’Alger, bibliothèque Dilou (din wa lougha) de Constantine, bibliothèque psycho-socio-éducative de la Caritas à Alger ou bibliothèque augustinienne de Annaba.

D’autres bibliothèque de culture générale sont aussi ouvertes au grand public à Alger (Hydra, Sacré-Cœur, etc.), à Oran (quartier de St Eugène, pour les lycéens), Sidi-bel-Abbès et dans d’autres villes.

Les publications : des monographies ont été publiées par le diocèse de Laghouat, en particulier dans les domaines de l’anthropologie, de la sociologie, de la préhistoire. Pendant un siècle, les Pères Blancs et les Sœurs Blanches ont fait aussi un gros travail de fixation de récits anciens des régions berbères, ou de publications des traditions "Fichier de Documentation Berbère" disponible dans leur bibliothèque de Tizi-Ouzou). La collection "Les cahiers de Ouargla" a été également lancée, en 2010, par les Pères Blancs en partenariat avec les associations de cette ville saharienne pour donner à connaître son patrimoine séculier.
 
Chacun des quatre diocèses d’Alger, Oran, Constantine et Laghouat publie des bulletins diocésains dans lesquels, outre la vie de la communauté, des événements culturels ou des bibliographies commentées sont souvent mises en valeur. A Alger, une revue de presse mensuelle a été publiée depuis 1950 et jusqu'au année 2.000. Ensuite c'est Oran qui a repris le flambeau avec une version numérique et téléchargeable à partir du site du CDES.

Les conférences : ouvertes à tous, elles sont organisées notamment par le Centre d’études Diocésain d’Alger, le Centre Pierre Claverie d’Oran et le Centre de Documentation Saharienne de Ghardaïa.


conference


Les événements culturels : Plusieurs films présentant les grandes personnalités de l’Eglise d’Algérie ont été aussi tournés avec l’aide des communautés chrétiennes (Cardinal Duval,Mgr Pierre Claverie,St Augustin, le P. de Foucauld).
L’orgue de la basilique de Notre-Dame d’Afrique est aussi utilisé pour donner des concerts publics à diverses occasions.