Pax & Concordia : dialogue

6eme Ecole de la différence, Oran 12-20 aout

Dialogue
Typography
Une semaine de création, d’enfantement d’un monde nouveau à partir du chaos, de nos diversités !

regardsAu commencement… il y avait des visages nouveaux autour de moi, des visages étrangers, des badges avec des noms imprononçables. Tous accrochés à un fil imaginaire, nous avons commencé à nous connaître, à nous « classer » différemment en franchissant les premières barrières : origine, provenance, date de naissance etc. Allemagne, Italie, Madagascar, Burkina Faso, Sri Lanka… Alger, Tebessa, Oran, Ouarghla… Des nouvelles proximités et de grandes distances se dessinent. Quel beau mélange ! Il y eut un soir, il y eut un matin. Premier jour.

08112017 ecole differenceVisages multiples, intelligences multiples, mais un « régime » unique pour tous : plus aucune pensée qui soit un frein au changement pour pouvoir « sortir de notre zone de confort ». Le premier pas ? Oser se mettre en jeux. L’improvisation théâtrale avec les Drôles Madaires c’était un premier test. Rien n’est impossible ! Il y eut un soir, il y eut un matin. Deuxième jour.

« Une planète pour tous » : éco-tourisme, gestion des déchets, développement durable… tant de sujets à discuter avec des algériens engagés. Autant de témoins que « Demain » (du titre d’un documentaire) commence aujourd’hui par nos propres choix ! Les poubelles se sont brusquement multipliées, plus de restes dans les assiettes, plus d’appareils en veille… Il y eut un soir, il y eut un matin. Troisième jour.

Une « humanité plurielle » (Pierre Claverie), les nouvelles formes d’esclavage, la non-violence active : jour après jour, nous avons découvert et creusé notre besoin de l’autre, de sa diversité, de sa vérité, de son amitié… pour construire notre individualité non dans « une bulle », mais ouverte au monde entier. Nous avons appris à aller à la rencontre de l’autre au quotidien : écouter, attendre, patienter, s’entraider dans les services, partager la table et les espaces, jouer, danser, sortir en ville ou à la plage… Autant d’occasions pour être créatifs et expérimenter une nouvelle manière d’être ensemble entre chrétiens et musulmans, gens d’Europe et d’Afrique, de l’est ou de l’ouest : être ensemble simplement dans l’amitié. Là peuvent s’enraciner le respect des diversités et le dialogue véritable, jusqu’au dialogue interreligieux. « Une parole commune » (Lettre des 138) est possible, une parole qui ne cherche pas à nier ou effacer les différences, mais s’en nourrit. Il y eut un soir, il y eut un matin…

08112017 ecole difference 02Au cœur d’un monde où trop souvent domine la « loi de la folie » (Einstein) - « croire qu’en faisant toujours la même chose on aura un résultat diffèrent » - des hommes nouveaux et des femmes nouvelles sont là. Des hommes et des femmes prêts à « faire bouger les lignes » ! « Nous sommes tous des gens ordinaires, mais chacun peut faire briller une lumière » (du film « Ecrire pour exister »). Oui, l’Ecole de la différence… c’était très bon.

Pendant une année l´équipe d’organisation a débordé d’imagination et de créativité : tout le monde a fait appel à ses contacts, à ses connaissances, à ses lectures et à son imagination… Sans Akim, Marion, Hanifa, Donatien, Nacera, Salah et José cette belle expérience n’aurait jamais pu aboutir ! MERCI A CHACUN. Depuis 2011 cette expérience unique au Maghreb rencontre des amis, des soutiens, des admirateurs, des collaborateurs… Si vous en avez des doutes : Rejoignez-nous pour la prochaine édition ! Plus d’information et des ressources gratuites sur : www.ecoledeladifference.org


Anna Medeosi (Italie) (DCC)
Article tiré de la revue « Rencontre & Le Lien » septembre 2017