Béatification


Gen Verde - My Last Thought

Le groupe musical international Gen Verde, sur la place Saint Pierre au Vatican, dédie une chanson aux moines de Tibhirine.

 

Vatican News : Béatification des martyrs d’Algérie : le message de Mgr Desfarges

Revue de presse
Typography

Quelques semaines avant la béatification de 19 martyrs de la guerre civile algérienne des années 1990, l’archevêque d’Alger a diffusé une lettre pastorale expliquant le sens de cette démarche qui est aussi un signe adressé à tout le peuple algérien.

«L’Église offre à notre Église et à notre monde, dix-neuf de nos frères et sœurs comme modèles pour notre vie de disciple aujourd’hui et demain», explique Mgr Desfarges, en faisant remarquer que ces futurs bienheureux sont issus de huit “familles” religieuses différentes. «Bienheureux, ils sont en avant de nous sur le chemin du témoignage que notre Église est appelée à rendre sur cette terre d’Algérie qui depuis le premier siècle a été irriguée du sang des martyrs. Nous pouvons maintenant demander leur intercession. Car, bienheureux, ils continuent leur mission, associés plus que jamais à l’œuvre du Seigneur dont l’Esprit travaille sans cesse dans les cœurs.»

Ces 19 martyrs, dont Mgr Desfarges liste les prénoms («Henri et Paul-Hélène, Esther et Caridad, Jean, Alain, Charles et Christian, Angèle-Marie et Bibiane, Odette, Christian, Luc, Christophe, Michel, Bruno, Célestin et Paul, Pierre») ont donné leur vie «à Dieu et au peuple auquel l’amour les avait liés (…) Ils ont scellé dans notre peuple une fraternité dans le sang versé. Leur vie a été prise en même temps que celle de milliers de leurs frères et sœurs algériens qui, eux-aussi, ont perdu la vie en choisissant de rester fidèles à leur foi en Dieu, à leur conscience et par amour de leur pays», explique l’archevêque d’Alger, qui rappelle que durant cette terrible décennie, «114 imams sont morts parce qu’ils ont refusé de justifier la violence».

Il invité également à ne pas oublier les 12 ouvriers croates qui avaient été égorgés parce qu’ils étaient chrétiens lors d’un massacre en décembre 1993, tout en rappelant que trois autres ouvriers chrétiens, situés dans une salle voisine, avaient été sauvés par l’un de leurs collègues musulmans qui avait fait croire aux terroristes qu’ils étaient musulmans.

En rappelant donc que ce musulman avait sauvé la vie de ses collègues chrétiens, employés sur un chantier, Mgr Desfarges cite un verset coranique que les moines de Tibhirine avaient utilisé eux-mêmes dans une tribune en 1994 : « Et celui qui sauve un seul homme est considéré comme s’il avait sauvé tous les hommes.» (Coran 5, 23) Les musulmans seront donc pleinement associés aussi à cette journée de béatification du 8 décembre, qui s’ouvrira par une cérémonie d’accueil à la Grande Mosquée d’Oran.

Mgr Desfarges évoque aussi la mémoire du cardinal Duval, décédé de causes naturelles à 92 ans en mai 1996, mais dont la fin de vie avait été marquée par cette tragédie de la guerre civile et des assassinats de religieux chrétiens. «Durant ces années noires, comme Marie, il était le long de la Croix, priant, soutenant, encourageant, offrant. Marie, pleine d’Esprit Saint a aidé son Fils à tenir jusqu’au bout dans l’Amour et le pardon», rappelle Mgr Desfarges.

Lire sur vatican news