LA CROIX : Saleh Al Hakim : « L’islam politique détruit la religion et l’homme »

Dialogue islamo-chrétien
Typography

Irakien, chiite, directeur du Centre al Hikma pour le dialogue et la coopération, Saleh Al Hakim est venu en France présenter ses activités et rencontrer des responsables religieux et universitaires. Cousin du grand ayatollah Muhammad Said Al Hakim, il explique le positionnement du haut clergé chiite de Nadjaf sur la situation actuelle en Irak.
Recueilli par Anne-Bénédicte Hoffner,
le 30/08/2019 à 16:41

Source : https://www.la-croix.com/Religion/Islam/Saleh-Al-Hakim-Lislam-politique-detruit-religion-lhomme-2019-08-30-1201044203

La Croix : Les Irakiens reconnaissent volontiers que la fatwa promulguée en juin 2014 par l’ayatollah Ali Al Sistani, le plus haut dignitaire chiite d’Irak, a été déterminante dans la mobilisation du pays contre Daech. Maintenant que Daech a été vaincu, quelle est la position des responsables religieux sur l’avenir de l’Irak ?

Saleh Al Hakim : Il faut écouter les prêches du grand ayatollah Ali Al Sistani le vendredi pour comprendre les orientations de la marjayiah (NDLR : l’autorité religieuse chiite, composée de quatre grands ayatollahs et qui supervise la hawza, c’est-à-dire l’ensemble des centres d’enseignements de Nadjaf). La marjayiah veut un État laïc, qui respecte la religion mais séparé des religieux et fondé sur la citoyenneté. Elle ne croit
pas au sectarisme religieux et elle s’oppose à l’islam politique. Ali Sistani l’a répété de nombreuses fois : il n’y a pas de différence à faire entre un député chrétien ou chiite...

Lire tout l'article en pdf