Paroles de chrétien syrien …et de musulman palestinien

Dialogue islamo-chrétien
Typography

« Unis, notre impact sur le terrain serait complètement différent » & « Les Arabes, qu’ils soient chrétiens ou musulmans, devraient être plus unis »

« Unis, notre impact sur le terrain serait complètement différent »

Samer Laham

Directeur régional du Ecumenical Relief Service au Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO)

« Les chrétiens du Moyen-Orient paient le prix des divisions et des tensions entre et à l’intérieur des Églises. En Syrie, l’accélération des événements tragiques et l’exode des chrétiens ont mis les Églises et leurs membres dans une situation difficile, car les besoins dépassaient leurs capacités financières et logistiques. Au départ, les Églises n’ont pas coordonné leur action parce que personne ne s’attendait à ce que les événements se développent aussi rapidement et dramatiquement. Ensuite, certaines organisations ont pu étendre leurs programmes pour toucher des milliers de personnes, alors que d’autres entités ne pouvaient le faire. Cela a donné lieu à beaucoup de duplications et de redondances en termes de programmes et de bénéficiaires. Certaines Églises ont reçu une aide destinée uniquement à leur confession, ce qui a suscité des tensions. Inutile de dire que si toutes les Églises travaillaient ensemble et joignaient leurs efforts en matière de ressources humaines et financières, notre impact et notre rôle sur le terrain seraient complètement différents. Il n’est pas trop tard… Nous avons encore l’opportunité d’agir dans l’unité et la solidarité. »


Recueilli par François d’Alançon

----
« Les Arabes, qu’ils soient chrétiens ou musulmans, devraient être plus unis »

Abed Ahram

Musulman de Jérusalem

« Comme beaucoup d’habitants de Jérusalem, j’ai fait ma scolarité dans une école chrétienne et j’ai des amis et des voisins chrétiens : rien que dans ma rue, à Jérusalem-Est, il y a trois familles. Les chrétiens sont très importants pour la Palestine et pour le Moyen-Orient en général : depuis toujours, nous vivons dans une région multiculturelle, c’est là sa richesse et sa spécificité. Les chrétiens devraient être plus unis entre eux, surtout dans les pays où leur survie est directement menacée, comme la Syrie. Mais au-delà des rivalités entre leurs différentes Églises, que j’avoue avoir du mal à comprendre, je crois que les chrétiens et les musulmans du monde arabe devraient aussi être plus unis contre le terrorisme international. Les terroristes ne font pas la différence entre nous, de toute façon ! Cela vaut aussi pour l’occupation israélienne, qui touche aussi bien les Palestiniens chrétiens que musulmans. Unis, nous serions plus forts, nous atteindrions nos buts, et notre voix porterait plus loin. Cela nous permettrait peut-être d’être entendus sur la scène internationale. »


Recueilli par Mélinée Le Priol