Le Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune, signé par le pape François au nom de l’Eglise catholique, et par shaykh Ahmed al-Tayyeb, grand imam de la mosquée Al-Azhar, au cours du voyage du Pape aux Emirats Arabes Unis, est un événement sans précédent, sur le plan institutionnel, dans l’histoire des relations entre chrétiens et musulmans.

Lire la suite : La Fraternité pour la Connaissance

Recueilli par Anne-Bénédicte Hoffner, le 18/6/2019 à 11h14


Docteur en linguistique arabe, dominicain et directeur de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire, Jean Druel explique cette affirmation récurrente de la part de musulmans selon laquelle l’islam serait une religion « parfaite ». Il rappelle pourtant combien la définition même de l’islam fait débat entre musulmans et au sein du monde de la recherche.

La Croix : Pourquoi les musulmans n’hésitent-ils pas à qualifier l’islam de « religion parfaite » et à rejeter comme « non musulmanes » toutes ses manifestations moins
glorieuses ?

 
Fr. Jean Druel : La conception qu’ont les musulmans de leur religion est très marquée par une phrase du Coran, tirée de la sourate 5 (al-Māʾida) : « Aujourd’hui, j’ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous mon bienfait. Et j’agréel’islam comme religion pour vous. »


Aujourd’hui, le discours le plus répandu consiste à affirmer que Dieu lui-même a fait «descendre » l’islam, qu’il en délimite les contours et les formes. L’islam serait une religion pure et parfaite, entièrement divine et qu’il suffit d’appliquer telle quelle, comme un mode d’emploi ou un plan d’architecte, pour résoudre tous les problèmes humains. L’objectif, pour le fidèle, consiste donc à chercher ce qu’est l’islam... et à l’appliquer, une fois qu’il est sûr de lui.

 

Lire tout  l'article : https://www.la-croix.com

Télécharger en PDF

Par Anne-Bénédicte Hoffner, le 26/2/2019 à 11h03

Lire l'article sur le site LA CROIX

La toute jeune association « L’islam au XXI e siècle » organise à l’Unesco les 26 et 27 février la première édition de ce qu’elle souhaite être un « cycle » de conférences internationales.

Lire la suite : LA CROIX : L’islam au XXIe siècle veut « trouver un chemin vers un islam contemporain »